Québec présente sa politique de lutte contre l’itinérance aujourd’hui

///Québec présente sa politique de lutte contre l’itinérance aujourd’hui

Québec présente sa politique de lutte contre l’itinérance aujourd’hui

Québec présente sa politique de lutte contre l'itinérance aujourd'hui

Après avoir annoncé certains investissements visant à améliorer le sort des sans-abri dans son dernier budget, le gouvernement du Québec présentera aujourd’hui sa politique de lutte contre l’itinérance.

Avec les rumeurs d’élections provinciales qui se font de plus en plus réalistes, les groupes d’aide aux itinérants pressaient le gouvernement de dévoiler sa politique avant le déclenchement de l’éventuelle campagne électorale.

Dans son tout récent budget, déposé jeudi dernier, Québec avait annoncé qu’il consacrerait 6 millions de dollars à l’aide aux itinérants au cours de l’année 2014-2015, dont 1 million de dollars pour contrer l’itinérance chez les Autochtones.

De plus, le gouvernement souhaite injecter 270 millions de dollars dans la construction de logements sociaux, dont 500 unités qui seraient réservées à une clientèle itinérante ou à risque de le devenir. Cependant, cet investissement ne se concrétiserait pas avant 2018-2019.

Ses engagements reprennent certaines recommandations du rapport de la Commission parlementaire sur l’itinérance, qui s’était tenue en 2008-2009.

Pour les travailleurs du milieu, les attentes sont nombreuses vis-à-vis des futures mesures. François Villemure, directeur général du centre d’hébergement communautaire l’Avenue, souhaite que la nouvelle politique prévoie l’intervention auprès des jeunes en difficulté, une fois qu’ils auront un logement.

Gros plan sur Montréal

Le gros du problème d’itinérance au Québec touche le centre-ville de Montréal. En janvier dernier, le maire Denis Coderre avait d’ailleurs réclamé une plus grande participation financière du gouvernement dans ce dossier, estimant que 10 millions de dollars seraient nécessaires pour répondre aux besoins dans la métropole.

Pour avoir un meilleur portrait de la situation, la Ville de Montréal prévoit entreprendre à l’automne un dénombrement des itinérants dans la métropole. Dans les années 1990, lors de la dernière opération du genre, ils étaient 28 000.

Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, lancera la politique dès 14 h 30 à la Mission Old Brewery de Montréal.

Intinerance Montréal

Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow

  • Les garderies passeront de 7$ à 9$

    Les garderies à 7 $ par jour seront bientôt chose du passé: le tarif quotidien, qui était gelé depuis 2004, passera à 8 $ en septembre 2014, puis à 9 $ en septembre 2015, et sera indexé annuellement par la suite.

  • Modification du mode de financement du réseau de la santé

    Le mode de financement du réseau de la santé sera modifié. On veut désormais allouer les ressources en fonction du volume de services fournis, selon le principe «l’argent doit suivre le patient».

  • Factures dans les bars et les restos-bars

    Les bars et les restos-bars devront enregistrer toutes les transactions effectuées. Le gouvernement veut ainsi freiner l’évasion fiscale et récupérer quelques millions de dollars.

  • Les taxes et les impôts demeurent les mêmes

    Le fardeau fiscal des contribuables demeure inchangé: Québec ne décrète aucune nouvelle hausse ou baisse de taxes ou d’impôts.

  • La croissance des dépenses gouvernementales est maintenue

    La croissance des dépenses gouvernementales est maintenue à 2 pour cent par année, en 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017. Québec annonce de nouvelles compressions de 150 millions $ dans l’appareil gouvernemental en 2014-2015.

  • Réingénierie de l’État

    Québec s’engage à procéder à une réingénierie de l’État, dans le but d’accroître sa productivité: une évaluation «systématique» sera faite de l’ensemble des services et programmes offerts à la population, d’ici cinq ans. Des tarifs pourraient être imposés à certains services.

  • Maintient du cap sur l’atteinte de l’équilibre budgétaire en 2015-2016

    Québec maintient le cap sur l’atteinte de l’équilibre budgétaire en 2015-2016. Le déficit demeure fixé à 2,5 milliards $ en 2013-2014 et à 1,75 milliard $ en 2014-2015.

  • Contrôle serré de la masse salariale réservée aux employés du SFPQ

    En prévision d’une nouvelle ronde de négociations, Québec prévient les syndicats du secteur public et parapublic que sa volonté de comprimer les dépenses de l’État se traduira par un contrôle serré de la masse salariale réservée à ses 430 000 employés au cours des prochaines années. Le gouvernement souhaite aussi étaler sur une plus longue période la hausse de rémunération consentie aux médecins

  • Les crédits gouvernementaux n’ont pas été rendus publics

    Les crédits gouvernementaux, les sommes allouées à chaque ministère, n’ont pas été rendus publics avec le budget.education

  • Formation des pompiers volontaires

    Dans la foulée de Lac-Mégantic et de L’Isle-Verte, Québec investit 4 millions $ pour la formation des pompiers volontaires.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

By | 2014-02-28T17:22:04+00:00 February 28th, 2014|Politique|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment