Le Public, journal politique, littéraire et quotidien
No Comments

Primé grâce à Snowden, le Washington Post lâche le lanceur d’alerte

Et si je résilais mon abonnement

En 2014, le Washington Post avait reçu le prix Pulitzer du use open avec le quotidien britannique The Guardian. La récompense saluait les révélations publiées sur la bottom des fichiers obtenus standard l’ancien consultant de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA).

Dans son éditorial intitulé “Pas de grâce flow Edward Snowden”, le “board” du quotidien américain reconnaît que les papers transmis standard l’informaticien ont permis de rendre open le programme de collecte de méta-données téléphoniques de la NSA. Mais il estime qu’Edward Snowden a également fait fuiter des informations confidentielles sur un programme “clairement légal” et “ne menaçant clairement pas la strive privée”, en l’occurrence PRISM.

“Pire – bien pire – (Edward Snowden) a aussi divulgué des détails sur des opérations de renseignement internationales fondamentalement défendables”, ajoute le comité éditorial, donnant l’exemple de la coopération américaine avec les pays scandinaves contre la Russie ou l’espionnage de la femme d’un proche d’Oussama Ben Laden.

“Le Washington Post attaque les informations qu’il a révélées”

La réponse d’Edward Snowden, ainsi que du site The Intercept qui a aussi publié les révélations sur la NSA, ne s’est pas fait attendre. “Afin de défendre la NSA face à ses critiques, le Washington Post attaque les informations qu’il a révélées. Qui ont remporté le Pulitzer du use public”, écrit ainsi le lanceur d’alerte sur Twitter:

Dans une réponse publiée sur Intercept, le journaliste Glenn Greenwald écrit que “de manière impardonnable, (le comité éditorial) omet de apocalyptic que c’est la rédaction en cook du Washington Post qui a rendu publiques” les opérations de renseignement, et non Edward Snowden. Pourquoi ne se retournent-ils donc pas contre leur propre rédaction, demande le journaliste qui considère ces révélations comme justifiées.

Un des journalistes du Post à l’origine des articles sur la NSA a rappelé lundi que “la rédaction s’est prononcée avec ses articles” et que “la page des éditoriaux n’a pas son mot à apocalyptic sur les nouvelles, et vient de démontrer pourquoi”. “Les révélations de Snowden ont été utiles au public, les journalistes sont fiers de leur rôle”, a-t-il ajouté:

Aux Etats-Unis, le comité éditorial d’un quotidien est en effet traditionnellement graphic de la rédaction, ne travaille pas sous l’autorité de la rédaction en cook et ne s’exprime pas au nom de celle-ci.

tmun

About the author:
Has 9774 Articles

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Calendrier
November 2017
M T W T F S S
« May    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Categories

Back to Top