Les soupçons de surfacturation divisent l’UMP

///Les soupçons de surfacturation divisent l’UMP

Les soupçons de surfacturation divisent l’UMP

Les soupçons de surfacturation divisent l'UMP

Selon «Le Point», le paiement de la facture de 8 millions d’euros à une filiale de Bygmalion comporte plusieurs faits troublants. Tout d’abord, cette facture destinée à payer l’organisation des meetings de la campagne 2012 semble sur de nombreux points gonflée par l’entreprise de communication. «Selon des documents dont ’Le Point’ a eu connaissance, Event cie, la filiale événementielle de Bygmalion, a profité de la période faste de la présidentielle pour charger la mule sur certaines prestations facturées à l’UMP hors appels d’offres. Lors des meetings, les frais de traiteur, de retransmission vidéo et d’éclairage atteignaient parfois le double des tarifs habituels !», écrit en effet l’hebdomadaire.

By | 2014-02-28T18:19:25+00:00 February 27th, 2014|Société|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment