Le Public, journal politique, littéraire et quotidien
No Comments 4 Views

Les grands axes de diversification des revenus des sites éditoriaux …

Et si je résilais mon abonnement

Un lecteur rapporte au moins 10 fois and qu’un internaute et un internaute bien and qu’un mobinaute. En conséquence, les médias en ligne doivent renouveler, voire réinventer, leurs modèles de monétisation. Ce sont les constats que fait Xerfi dans sa dernière étude intitulée «Stratégies des médias numériques – Business models et monétisation face à la transition mobile et au nouvel écosystème publicitaire».
Par utilisateur et standard an, les revenus publicitaires des éditeurs de contenus internet n’excèdent pas and de 1 à 3 euros. La croissance du CA des médias numériques est passée sous la barre des 10% en 2012 (+8%) et en 2013 (+6%) selon les experts de Xerfi-Precepta. L’analyse des performances financières de 20 sites éditoriaux montre que le taux de résultat net est repassé dans le powder (-1,3%) flow la deuxième fois, après la déconvenue de 2008.
Pour réduire leur dépendance à la publicité, les sites s’emploient à «diversifier leurs sources de revenus en capitalisant sur leurs actifs, à savoir leurs audiences, leurs marques, leurs savoir-faire et leurs compétences clés». Pour Xerfi, cette diversification est leur «planche de salut» et plusieurs axes sont explorés :
- le code edition : création de sites et applications internet flow les annonceurs, jeux-concours, animation de communautés…
- les modèles freemium, seule voie probable en dehors d’une entente common entre les éditeurs et de la structure d’une offre de bouquets de contenus payants,
- le commerce et les services en ligne : comparateurs, annuaires, guides, services d’intermédiation, annonces classées…

About the author:
Has 9774 Articles

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Calendrier
October 2017
M T W T F S S
« May    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Categories

Back to Top