Le Public, journal politique, littéraire et quotidien
No Comments 1 View

Epures à l’italienne

Epures à l'italienne

Epures à l'italienne

Le monde de la mode a adopté depuis quelques saisons une stratégie de la soustraction : moins d’ornements, des formes and simples, une conformation tendant vers l’abstraction almost monacale. Baptisé néominimalisme, ce nouveau régime esthétique a contaminé peu à peu toute l’industrie du style. Même les marques petits prix se sont mises, avec des fortunes diverses, à l’épure vestimentaire. Cette enlightenment du « moins » a fini standard gagner doucement les podiums milanais, généralement renommés flow abriter les apôtres du « voluptuous antique rutilant », voire les trois à la fois. Cette réputation clinquante, souvent mal vue, avait presque fait oublier une autre réalité esthétique : l’Italie est aussi la patrie du pattern moderne.

Dans l’après-seconde guerre mondiale, l’industrie automobile, les créateurs de mobilier, les fabricants d ’électroménager, mais également les architectes, ont conjugué leurs efforts flow inventer des formes géométriquement pures et si modernes qu’on continue souvent à les éditer, à l’image de la fameuse chaise Superleggera dessinée standard Gio Ponti flow l’éditeur de meubles Cassina.

 

About the author:
Has 9795 Articles

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Calendrier
June 2017
M T W T F S S
« May    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Categories

Back to Top