EN DIRECT. Attentats à New York: Le suspect inculpé pour cinq tentatives de meurtre sur des policiers

///EN DIRECT. Attentats à New York: Le suspect inculpé pour cinq tentatives de meurtre sur des policiers

EN DIRECT. Attentats à New York: Le suspect inculpé pour cinq tentatives de meurtre sur des policiers

Le suspect des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey, Ahmad Khan Rahami a été arrêté dans la banlieue de New York, le 19 septembre 2016.
Le suspect des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey, Ahmad Khan Rahami a été arrêté dans la banlieue de New York, le 19 septembre 2016. – FOX NEWS

P.B.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

L’ESSENTIEL

  • Ahmad Khan Rahami, le suspect des attaques à la bombe à New York et dans le New Jersey de ce week-end, a été arrêté lundi.
  • Il a été blessé dans un échange de tirs avec la police mais est en vie.
  • Obama appelle «à ne pas succomber à la peur» et rappelle qu’il n’y a «pour le moment aucun lien» avec l’attaque au couteau dans le Minnesota, revendiquée par Daesh.

2h30: Le suspect inculpé pour cinq «tentatives de meurtre»

Selon plusieurs médias américains (ce n’est pas encore confirmé par le FBI), Ahmad Khan Rahami a été formellement inculpé lundi soir de tentatives de meurtre sur des policiers. Il n’a en revanche pas encore été inculpé pour ses actes présumés du week-end. Voici son “mugshot”:

 


0h00: Ce live est terminé

On le reprendra si ça bouge. Pour l’instant, pas de nouvelle de la condition du suspect après son opération, et rien sur ses motivations. Bonne nuit à tous.


22h40: Daesh reste pour l’instant silencieux sur New York

Contrairement à l’attaque au couteau dans le Minnesota, revendiquée par Daesh, celles de New York n’ont pas provoqué beaucoup de bruit dans la cybersphère djihadiste, selon le groupe de surveillance SITE.

 


21h40: A lire: L’impressionante efficacité des autorités US

Le récit de l’enquête, avec les photos, est à lire ici.

 

 


21h00: Rahami retrouvé endormi devant un bar par le gérant

Le patron de Merdie’s Tavern raconte à CNN qu’il a trouvé le suspect endormi devant son bar. Le reconnaissant, il a immédiatement prévenu les autorités.


20h10: Bras de fer au tribunal entre la famille Rahami et la mairie à propos de leur restaurant

 

Selon le New York Times, la famille de Ahmad Khan Rahami se plaignait d’avoir été victime de discrimination raciale, notamment dans le cadre de la gestion d’un restaurant familial, «First American Fried Chicken», où le suspect travaillait sous les ordres de son père. Des voisins avaient obtenu une injonction pour faire fermer le restaurant après 22h00 à cause du bruit mais les Rahami n’avait pas respecté la décision du tribunal.

A une occasion, le frère du suspect s’est battu avec des policiers et s’est enfui en l’Afghanistan avant d’être jugé. La famille a ensuite porté plainte contre le maire, le conseil municipal et une vingtaine de policiers, affirmant avoir été victime de discrimination raciale.


19h45: Pas d’autre suspect recherché, pas de signe qu’il s’agisse d’une cellule terroriste

Les autorités viennent de faire un point sur l’enquête. Selon le maire de New York, Bill de Blasio, les enquêteurs ont «toutes les raisons de penser qu’il s’agit d’un acte de terrorisme». Le FBI n’a pas encore formellement utilisé cette classification, car cela dépend notamment de l’auteur et de ses motivations, a précisé le directeur adjoint du FBI New York, William Sweeney. A l’heure actuelle, il n’y a «pas d’autre suspect recherché» et «pas de signe» que Rahami fasse partie d’une cellule terroriste. Les personnes qui étaient à bord d’un véhicule associé au suspect n’ont pas été arrêtées. En revanche, deux témoins sont recherchés: on les voit sur des images de vidéosurveillance sortir une cocotte-minute du sac à dos déposé par le suspect puis repartir avec le sac (vide). «Nous voulons leur parler», insistent les autorités.

 


19h20: «Un acte de terrorisme», selon le sénateur du New Jersey

«Quand quelqu’un met une bombe dans un endroit public pour s’attaquer à la population, c’est un acte de terrorisme», déclare Bob Menendez devant les caméras de télévision. Selon le sénateur, «reste à voir si l’acte a été piloté ou inspiré par un groupe ou s’il s’agit d’une action individuelle»


19h05: Le point sur les différentes attaques

Voici le détail sur toutes les attaques du week-end. Les autorités ne savent pas encore si le suspect arrêté a agi seul ou s’il fait partie d’une cellule terroriste.

  • Samedi matin une bombe artisanale explose dans une poubelle sur le parcours d’une course à pied organisée par les US Marines à Seaside Park. L’engin était programmé pour exploser au moment du passage de centaines de coureurs, mais le départ de l’épreuve ayant été retardé, personne n’est blessé. Près de 3.000 personnes étaient inscrites à la course. Trois autres bombes artisanales sont trouvées sur place, qui n’ont pas explosé.
  • Une bombe artisanale explose samedi vers 20H30 dans le quartier huppé et très animé de Chelsea, faisant 29 blessés. Personne n’est gravement touché. Un autre engin explosif qui n’avait pas détoné est retrouvé à quatre pâtés de maisons.
  • Dimanche soir toujours, des passants repèrent un engin suspect dans un poubelle devant la gare d’Elizabeth, dans le New Jersey, à une vingtaine de kilomètres de New York. Les démineurs découvrent cinq bombes artisanales, dont une explose quand un robot tente de la désamorcer. Pas de blessés.

19h00: Trump en rajoute une couche

«Encore une fois, on nous avait dit qu’une personne était OK et il s’agit au final d’un terroriste qui veut détruire notre pays et ses habitants. Comment est-il passé au-travers des mailles du filet?», demande le républicain sur Twitter.

 


18h30: Les réactions de Trump et Clinton

«Nous allons devoir être très durs», a réagi Donald Trump sur Fox News lundi matin. «Nous avons été faibles, notre pays a été faible. Nous avons laissé entrer des dizaines de milliers de personnes», a-t-il ajouté, prédisant que «cela va peut-être se produire de plus en plus dans tout le pays».

Hillary Clinton, elle, a misé sur l’expérience. «Je suis la seule à avoir été associée à des décisions difficiles» visant à éliminer les terroristes, a-t-elle déclaré, mettant en avant son «plan global contre la nature évolutive de cette menace». «Surtout, je veux dire aux Américains, soyons vigilants, n’ayons pas peur. Nous avons affronté des menaces dans le passé».


18h15: Le suspect «dormait» dans la rue devant un bar

Le maire de Linden, dans le New Jersey, a fourni de nouvelles informations à Fox News. Un commerçant a repéré un homme qui dormait dans la rue, devant un bar.

Quand les policiers sont arrivés, l’homme a ouvert le feu et les officiers ont riposté. Le suspect a été blessé de plusieurs balles, notamment à la jambe. Il a été emmené dans un hôpital voisin. Il était conscient. Deux officiers ont été légèrement blessés. Un a été touché dans son gilet pare-balles et l’autre par un éclat.

La chaîne WABC a publié une vidéo du suspect avant qu’il soit transporté à l’hôpital.


18h00: Obama appelle «à ne pas succomber à la peur»

Barack Obama a appelé à ne pas «succomber à la peur», promettant que «justice (sera) faite». Les assaillants «essaient de tuer des innocents mais ils veulent susciter la peur (…) et changer la manière dont nous vivons pour saper nos valeurs», a déclaré Obama depuis New York, où il doit participer à l’Assemblée générale de l’ONU. «Donc même si nous devons être vigilants et offensifs pour empêcher ces actes insensés et faire en sorte de retrouver leurs auteurs pour les juger, nous avons tous un rôle à jouer en tant que citoyens pour nous assurer que nous ne succombons pas à cette peur», a-t-il ajouté.

Le président américain a précisé toutefois qu’il n’y avait «pour le moment aucun lien» entre les attentats dans le New Jersey et à New York et l’attaque à l’arme blanche survenue samedi dans le Minnesota (nord), qui a été revendiquée par Daesh.

 


18h00: Le suspect arrêté

La chasse a l’homme est terminée. Le suspect des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey a été arrêté lundi à la mi-journée après un échange de coups de feu avec la police. Selon les médias américains, il est blessé mais en vie.

Il s’agit d’Ahmad Khan Rahami, un Afghan de 28 ans naturalisé américain, résidant à Elizabeth, dans le New Jersey, tout près de New York. Il a été arrêté dans la ville de Linden, à une quinzaine de kilomètres de d’Elizabeth.

 


Mots-clés :

By | 2016-09-20T01:20:07+00:00 September 20th, 2016|International|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment