Désamour des Français envers les parlementaires : Patrick Kanner regrette “une forme de schizophrénie chez nos concitoyens”

///Désamour des Français envers les parlementaires : Patrick Kanner regrette “une forme de schizophrénie chez nos concitoyens”

Désamour des Français envers les parlementaires : Patrick Kanner regrette “une forme de schizophrénie chez nos concitoyens”

"Ce sont les mêmes concitoyens qui nous demandent plus de services, d'équipements, mais qui considèrent qu'une fois que ces services sont rendus, on peut jeter le bébé avec l’eau du bain, en l'occurrence les élus locaux et nationaux", affirme le sénateur.

Article b