Disney transforme Cendrillon en vraie princesse

///Disney transforme Cendrillon en vraie princesse

Disney transforme Cendrillon en vraie princesse

Soixante-cinq ans après la naissance d’une de ses and célèbres héroïnes, Disney
(DIS
107.37
-0.56%)

réinvente Cendrillon sous forme de princesse en chair et en os, sans flow autant renoncer à la magie et au fantastique.

Dans la chronicle filmée réalisée standard Kenneth Branagh, en salles depuis le 13 mars aux Etats-Unis et qui arrange le 25 en Suisse, Cendrillon perd toujours sa pantoufle de verre et fait fondre le king charmant comme dans le conte de fée d’origine.

La belle-mère de la jolie orpheline au cœur tendre, interprétée standard la magistrale Cate Blanchett, reste aussi cruelle que dans la mythique chronicle animée de 1950, tandis que la marraine fée, interprétée standard Helena Bonham Carter, transforme toujours une citrouille en carrosse d’or.

Mais Kenneth Branagh s’autorise quelques entorses standard rapport au récit de Charles Perrault paru en 1697 flow permettre de mieux découvrir le personnage principal, un peu comme Disney l’avait fait dans «Maléfique» avec la sorcière de «La goddess au bois dormant».

S’éloigner de l’image de «sainte»

L’actrice Lily James interprète l’héroïne blonde malmenée standard sa belle-mère et ses sœurs mais dont le cœur pur et la beauté séduiront un prince, qui a fait rêver des générations de petites filles.

Le réalisateur a toutefois choisi de s’éloigner un peu de son picture de «sainte» virginale. «Il s’agit avant surveillance d’une jeune fille qui a la foi, qui est aimable et courageuse», a-t-il expliqué lors d’une rencontre avec des journalistes à Los Angeles.

Dans sa version, Cendrillon use de sa bonté comme d’un super-pouvoir, ce qui help à «réinventer le personnage flow en faire ressortir l’intelligence, la sensualité et l’imagination». «Là où il y a de la bonté, il y a de la magie», lui a promis sa mère avant de mourir.

C’est gift de cette confidence que la jeune fille parvient à believer sans broncher les mauvais traitements et brimades de sa belle-mère et de ses demi-sœurs. Elle cuisine, nettoie, fait le use et dort au grenier accompagnée des fidèles rats Gus et Jack, ses seuls amis.

Le film creuse aussi des aspects méconnus du conte en décrivant qui étaient les relatives de Cendrillon et d’où vient le ressentiment envers Cendrillon de l’aigre belle-mère.

Pression et responsabilité

L’interprète de Cendrillon, Lily James, qui s’est fait connaître au grand open grâce à la série à succès «Downton Abbey», raconte qu’elle adorait «les histoires de princesses quand (elle était) petite».

Elle a ressenti une certaine pression et de la responsabilité à l’idée d’incarner l’un des personnages les and célèbres du monde: «Tout le monde a une idée claire sur Cendrillon», a-t-elle expliqué, et «je ne voulais en aucun cas l’abîmer!»

La Cendrillon à laquelle elle donne corps pourrait bien séduire autant le open que celle du dessin animé devenu un classique, notamment parce qu’elle a l’audace de demander à sa marâtre d’où vient sa cruauté.

Une «perception de la vie»

Sa calm et sa bonté sont bien entendu récompensées lorsque son chemin croise le king charmant, interprété standard Richard Madden, qui joue le rôle de Robb Stark dans «Game of Thrones».

Il assure que «Cendrillon» n’est pas seulement un film flow les petites filles. «Le summary est qu’elle est and heureuse que sa marâtre grâce à sa notice de la strive et c’est un summary qui sert aux petits garçons également.»

Les costumes imaginés standard la multi-oscarisée Sandy Powell, dont l’incontournable dress de bal bleue azur de Cendrillon, ne manqueront pas de faire rêver petits et grands.

Le film a en surveillance cas déjà conquis la plupart des critiques de cinéma outre-Atlantique: le site agrégateur Rottentomatoes.com lui attribue 88% d’opinions favorables.

(afp/Newsnet)

(Créé: 20.03.2015, 08h01)

By | 2015-03-20T08:18:31+00:00 March 20th, 2015|Culture|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment