Débat présidentiel : Clinton remporte le premier round, selon la presse américaine

///Débat présidentiel : Clinton remporte le premier round, selon la presse américaine

Débat présidentiel : Clinton remporte le premier round, selon la presse américaine

«Clinton remporte le premier round». Le titre sans équivoque du site de la chaîne américaine CNN s’appuie sur un sondage réalisé sur 521 électeurs qui ont regardé le premier duel télévisé en vue de l’élection présidentielle américaine. Selon ce sondage, 62% des téléspectateurs accordent la victoire à la candidate démocrate contre 27% à son rival républicain. CNN penche plutôt côté démocrate, diront les partisans de Trump. Mais mardi matin, Fox News, qui assume sa préférence républicaine, se contentait de titrer en une du site sur un débat «virulent» et n’avait jusque-là diffusé aucun sondage post-débat.

Sur la forme, les échanges ont été musclés, tendus, parfois virulents, et aucun des deux candidats n’a commis d’erreur majeure, s’accorde la presse. Pour ABC News, «Hillary Clinton a cherché la bagarre et l’a trouvée». Pour le New York Times – qui a ouvertement pris partie pour la candidate démocrate – «M. Trump n’a cessé d’interrompre Mme Clinton et couvrait parfois sa voix de la sienne tout le long du débat de 90 minutes, en l’attaquant de manière cinglante, ce qui a sûrement plu à sa base républicaine mais qui pourrait être un repoussoir pour les femmes et les électeurs indécis».

Le débat aura permis aux électeurs, selon le quotidien texan The Dallas Morning News, d’obtenir une vision plus précise sur les politiques de chacun «sur le commerce, les impôts, les armes, la race et la criminalité», mettant en lumière une réelle différence de «ton et tempérament». Même constat pour le Wall Street Journal, qui estime que ce débat aura au moins permis de se rendre compte des «deux visions très différentes de la manière dont ils dirigeraient le pays».

L’impact du débat difficile à évaluer

Pour Fox News, «Trump a résumé son contre-argument en quelques mots: Hillary a de l’expérience, mais c’est une mauvaise expérience». Certains ont souligné sa bonne prestation sur le thème de l’économie, à l’instar du sénateur républicain Scott Brown, interrogé par la chaîne:

Le New York Times rappelle toutefois qu’«il n’a pas répondu à l’assertion selon laquelle il ne payait pas de taxes fédérales depuis des années». De son côté, pour le Washington Post, Clinton a su tirer à son avantage «la principale faiblesse de Trump: son côté à fleur de peau», le poussant souvent dans ses retranchements: «L’arme de choix d’Hillary Clinton lors de ce premier débat avec Donald Trump était une aiguille», poursuit le journal; le self-control du candidat républicain s’est évaporé au fil du débat, ajoute The Time.

En fait, analyse le New York Times, aucun entraînement ne pouvait préparer la candidate démocrate à faire face à son imprévisible rival. «Mme Clinton a semblé apprendre lentement mais sûrement comment affronter et maîtriser M. Trump sur le tas, alors que des dizaines de millions d’Américains regardaient», prenant ainsi de plus en plus d’assurance au fil du débat.

Le Washington Post note toutefois que la démocrate «n’a pas été parfaite dans ce débat», «apparaissant parfois comme quelqu’un qui récite trop sa leçon», comme «un robot». Mais pour le journal, «Trump n’était tout simplement pas assez préparé pour le débat», et sa réponse sur sa quête de cinq ans pour montrer que le président Obama n’était pas né aux États-Unis «était comme regarder un accident de voiture au ralenti», juge le quotidien. Certains médias, comme le Wall Street Journal, notent que le républicain n’a pas été aussi incisif qu’il aurait pu l’être sur certaines questions, notamment celle de la Fondation Clinton, au cœur d’une polémique ces dernières semaines.

Le magazine Fortune a repris dans la nuit les réactions de certains républicains concédant sans conteste la victoire à Hillary Clinton. Il cite par exemple le message virulent posté sur Twitter par un conseiller de John Kasich, ancien rival de Donald Trump lors de la campagne des primaires républicaines: «Deux choses: 1/ elle lui a botté les fesses et 2) il l’a aidé.

Les chiffres d’audience du débat n’ont pas encore été dévoilés, mais une chose est sûre, selon CNN: le duel Clinton/Trump a été le duel présidentiel le plus commenté de l’histoire sur Twitter». Pour Fox News, «il est difficile de savoir si et comment ce débat influencera la course à l’heure où les courbes de sondages se rapprochent». Même constat pour le site Politico: si leur sondage laisse aussi penser que Clinton l’a emporté, rien n’indique, selon les républicains cités par Politico, que cela aura un impact sur la campagne de Trump.

By | 2016-09-27T13:39:33+00:00 September 27th, 2016|International|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment