Clémentine de "Koh-Lanta" veut que vous l’aidiez à financer son tour du monde "humanitaire" et ça ne plaît pas aux internautes

///Clémentine de "Koh-Lanta" veut que vous l’aidiez à financer son tour du monde "humanitaire" et ça ne plaît pas aux internautes

Clémentine de "Koh-Lanta" veut que vous l’aidiez à financer son tour du monde "humanitaire" et ça ne plaît pas aux internautes

Clémentine Jullien, ancienne candidate de “Koh-Lanta”, s’apprête à repartir à l’aventure. Mais (en partie) avec l’argent d’internautes. Sur une plateforme de financement participatif, la jeune femme, son frère et deux amies ont lancé une cagnotte pour réaliser “un tour du monde sportif, humanitaire, éco-responsable et un peu fou”. L’objectif est fixé à 10 000 euros, une somme qui permettrait de couvrir une partie de leurs frais, estimés à 80 000 euros.

Mais certains internautes – déjà très critiques lors de ses deux participations à l’émission de TF1 – y voient là une cagnotte “pour partir aux frais de naïfs ou de crétins”. “Vous avez pas honte de demander aux gens de payer vos vacances en vous targuant d’un pseudo-humanitarisme ?”, commente ainsi une internaute sur la page de la cagnotte.

L’Afrique oubliée du parcours 

Pour un voyage “humanitaire”, l’itinéraire choisi par le groupe interroge les internautes. Il débute en effet par la Nouvelle-Zélande, avant de passer aussi par l’Australie, le Japon, le Canada, les Etats-Unis…

“On ne passe pas seulement dans des pays défavorisés, loin de là, admet Clémentine JullienOn passe aussi par l’Indonésie, les Philippines, on va faire toute l’Amérique du Sud… On ne voulait pas être que dans les pays pauvres, mais on veut voir la diversité dans les pays : les pays riches, les pays pauvres, les pays chauds et les pays froids.”

Omission notable dans cet itinéraire : tout le continent africain. Cela fait d’autant plus grincer des dents que Clémentine Jullien explique que cette idée de tour du monde est née d’une rencontre “avec un groupe de demandeurs d’asile soudanais et érythréens”. “En tissant des liens avec eux, on s’est rendu compte à quel point leur récit de vie était un cauchemar, raconte-t-elle. Cette rencontre a été incroyable, un véritable déclencheur. Après ça, on s’est dit qu’on ne pouvait pas partir voyager sans aider, on ne pouvait pas faire un tour du monde classique.”

“Le Sénégal était dans notre premier itinéraire, mais des agences de voyage nous ont dit que depuis Buenos Aires, c’était moins cher de repasser par l’Europe que d’y aller directement”, explique Clémentine.

[L’Afrique], c’est un continent qui nous attire énormément, mais qu’on fera plus tard.Clémentine Jullienfranceinfo

“70 kg de fournitures” 

À quoi va servir l’argent ? “Uniquement à financer l’achat et la distribution de fournitures scolaires et de petit matériel sportif dans les pays défavorisés que nous allons traverser”, assure Clémentine, qui ajoute que le reste du voyage est déjà couvert par les économies du groupe et le matériel fourni par leurs sponsors. “On a tous travaillé comme des dingues pour financer ce projet et mettre de l’argent de côté. On a l’argent pour voyager. La cagnotte va juste nous permettre de voyager autrement”, explique Clémentine.

On voulait penser aux autres, et pas seulement que pour notre poire.Clémentine Jullienà franceinfo

Le volet “humanitaire” du voyage consistera à cette distribution de matériel scolaire et de petit matériel sportif aux enfants défavorisés, ainsi que des opérations de nettoyage de plages. “On a 70 kg de fournitures qu’on est allés récolter à vélo dans des écoles d’Annecy et on est en contact avec des entreprises pour les envoyer en container en Asie et en Amérique du Sud”, explique Clémentine.

Plus de 4 000 euros récoltés 

Clémentine Jullien et ses proches ont déjà récolté 4 000 euros sur la plateforme de financement participatif. “Les gens sont contents de participer parce que ça leur donne une reconnaissance”, avance Clémentine. “On leur vend des défis”, explique-t-elle aussi. En contrepartie de l’argent reversé, l’équipe s’engage à courir 500 mètres autour du monde pour chaque euro récolté. À côté du défi “endurance”, les défis “zéro-mégot”, “nuit sur la plage”, “piment” ou encore “pirouette” seront filmés pour être suivis depuis la France.

“Si on n’atteint pas l’objectif de 10 000 euros, on complétera de notre propre poche pour ne pas perdre automatiquement les dons, conclut Clémentine. Personne ne nous empêchera de réaliser ce rêve.”   

Bernard Laporte va être chroniqueur pour la nouvelle émission de Cyril Hanouna sur C8

  • L’actrice qui va incarner “Dora l’exploratrice” au cinéma est bien plus vieille que le personnage
  • Le comédien et chanteur Etienne Chicot est mort
  • “Koh-Lanta” : comment le candidat soupçonné d’agression sexuelle se défend dans les médias
  • “Je n’ai rien à cacher” : le candidat de “Koh-Lanta” soupçonné d’agression sexuelle clame son innocence
  • Vacances

  • Koh-Lanta
  • Découverte
  • Culture
  • Télévision
  • By | 2018-08-21T05:28:57+00:00 August 21st, 2018|Chroniques|0 Comments

    About the Author:

    Leave A Comment