Accusé de surfacturations, Jean-François Copé porte plainte contre Le Point

///Accusé de surfacturations, Jean-François Copé porte plainte contre Le Point

Accusé de surfacturations, Jean-François Copé porte plainte contre Le Point

“L’affaire Copé”. C’est la une du Point de ce jeudi 27 février qui révèle des surfacturations pendant la campagne présidentielle de 2012, au profit d’une agence de communication appartenant à des proches de Jean-François Copé

Résultat, dès mercredi 26 février au soir, Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet du président de l’UMP est chargé d’éteindre l’incendie.

Et le pompier a annoncé sur iTélé que le député-maire de Meaux allait porter plainte contre l’hebdomadaire, qualifiant les informations du Point de “grand n’importe quoi” :

Et récuse toutes les révélations du magazine :

A voir ici :

 

Toujours sur iTélé, Jean-François Copé qualifie ce jeudi 27 février l'affaire "d'immonde" et de "coup monté". Il accuse nommément le patron du Point de vouloir le détruire personnellement.

Dans son enquête, Le Point explique qu'une filiale événementielle de Bygmalion, société de communication tenue par des proches de Jean-François Copé, a bénéficié pendant la campagne présidentielle de surfacturations à hauteur de huit millions d'euros.

Mise à jour, 7h40 : ajout des propos de Jean-François Copé. 

By | 2017-01-19T17:36:16+00:00 January 19th, 2017|Société|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment